Auteur Sujet: Jour J  (Lu 2959 fois)

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Jour J
« le: 26 juin 2010 à 05:48:41 »
Jour J est une série de BD uchroniques. Pour rappel, l'uchronie est un genre qu'on rattache généralement à la SF, qui repose sur un "et si ?" Par exemple, si Napoléon avait triomphé à Waterloo, serions nous encore sous l'Empire ? Ou quel aurait été le cours des évènements si César n'avait pas été assassiné ?
En bref, ce n'est rien d'autre qu'une deviation, appliquée au cours de l'Histoire.

Pour l'instant, deux Bds sont sorties. La première est Les Russes sur la Lune et c'est pour le moment, le moins bon de la saga.
[spoiler][/spoiler]

Le 20 juillet 1969, Apollo 11 se prépare à alunir. Malheureusement, une météorite frappe la navette américaine qui est détruite. Apollo 11 est un échec.
Le 19 septembre de la même année, c'est l'URSS qui pose le premier le pied sur la lune.

Soucieux de ratrapper leur retard, Nixon ordonne aux scientifiques américains de concevoir au plus vite une base lunaire. L'URSS fait de même.
Dix ans plus tard, les soviétiques tirent leur épingle du jeu sur Terre grâce à leur puissance spatiale. Ils remportent notamment, la guerre d'Afghanistan.
Sur la Lune, cohabitent américains et russes et l'astre se prépare à devenir le théâtre inédit d'un nouvel épisode de la guerre froide.


Si le pitch est très sympa, l'histoire en elle-même vire dans le grotesque. Traitement trop superficiel, personnages caricaturaux...cet album est à oublier rapidement.


Le deuxième est bien au dessus, c'est Paris, secteur soviétique.

Dans Paris, l'opération Overlord a été un échec cuisant. Les alliés doivent se contenter du débarquement de Provence.
Les allemands se hâtent d'envoyer leurs troupes ralentir les américains qui piétineront six mois devant Lyon...juste le temps nécéssaire aux russes pour enfoncer les lignes allemandes et libérer Paris.
Le général de Gaulle meurt dans un accident d'avion peu après la guerre et le général Leclerc laisse faire le projet AMGOT (gouvernement militaire d'occupation constitué par des officiers américano-britanniques chargés d'administrer les territoires libérés). 
La France est alors sé­pa­rée en deux zones : la France (zone al­liée) et la Ré­pu­blique Po­pu­laire de France (zone russe). Paris, de­ve­nue une ville d'es­pions, est di­vi­sée en deux sec­teurs où la Seine sert de fron­tière. Nous sommes en 1951, le ca­pi­taine Saint-Elme, en qua­li­té d'an­cien flic de la bri­gade des mœurs,  va être en­voyé du côté russe pour les aider à re­trou­ver un tueur en série qui sévit chez les pros­ti­tuées.

 
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Tehem

  • Bug executor
  • Administrateur
  • Prix Renaudot
  • ********
  • Messages: 2282
  • Sexe: Homme
  • It's not a bug, it's a feature...
    • http://www.fanfictions.fr/
Re : Jour J
« Réponse #1 le: 08 juillet 2010 à 14:32:24 »
J'adore les histoires de mondes alternatifs :) Je vais essayer de me trouver le tome 2 !

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #2 le: 21 septembre 2010 à 09:17:14 »
MAJ consécutive à la sortie du tome trois, Septembre Rouge.



La bataille de la Marne est remportée par l'Empire Allemand, les troupes françaises, privées du soutien anglais, sont écrasées. George V ordonne le retrait immédiat de ses hommes du territoire français. Le kaiser fait alors marcher son armée sur la France et le 24 Décembre 1914, Paris tombe.
Poincaré signe l'armistice en janvier et l'hexagone est annexé par l'Allemagne. Le kaiser peut envoyer l'intégralité de son armée sur le front russe : le plan Schlieffen est un succès fulgurant.
Clemenceau de son côté, refuse la capitulation et part s'installer à Alger, où, rejoint par une partie de l'armée française, il prépare la revanche.
En 1917, le tsar s'apprète à négocier avec le kaiser. Pour Clémenceau, c'est une trahison et il décide de tout faire pour empêcher les pourparlers de paix, allant jusqu'à commanditer la mort de Nicolas II.
Deux hommes seront chargés de cette mission : le commissaire Blondin, vétéran des Brigades du Tigre et un activiste anarchiste, un certain Jules Bonnot.


J'attendais beaucoup de ce tome. D'abord, parce que Clemenceau est un de mes personnages historiques préférés et que l'imaginer à la tête de la Résistance de la Première Guerre Mondiale était motivant au possible.
Hélas...
Le gros problème, c'est qu'on est censés lire un récit uchronique...on ne voit rien de l'occupation allemande ou des réels changements survenus après la victoire du kaiser (hormis semble t-il, un rétablissement de la monarchie en France). L'histoire est centrée sur les péripéties de Blondin et de Bonnot, qui tentent de rejoindre la Suisse et la Russie.
Bonnot a été une ficelle de scénar' un peu grosse à avaler mais au final, on s'y fait presque. La dernière case de l'album en revanche, donne un avant-goût délicieux du tome quatre, qui suivra directement celui-ci.

Pour conclure : de bons dessins et une histoire poussive. J'espère que le tome quatre sera plus axé uchronie que ce dernier.
  
« Modifié: 21 septembre 2010 à 09:19:11 par Code 44 »
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #3 le: 09 août 2011 à 09:03:02 »
MAj consacrée aux tomes quatre, cinq et six.



Suite directe du tome trois, avec la poursuite des aventures de Blondin et de Bonot en Russie, déchirée par la révolution communiste.

Encore une fois, une histoire sans grand intérêt. C'est plus une BD d'aventure sur la révolution russe qu'une vraie et bonne uchronie. Tout simplement parce que le point de diergence majeur n'apparait que dans les toutes dernières pages de la BD, celle où,[spoiler] les anarchistes assassinent Lénine, Trostsky et Staline au lendemain de leur coup d'Etar contre le tsar. [/spoiler]
Cela dit, une planche où l'on voit un homme assis sur un blanc du champ de mars lire les nouvelles de la Première Guerre Mondiale où seul l'arbre change au fil des saisons est plutôt réussie. Mais une seule page de fait pas une BD.



Dans ce tome cinq, Qui a tué le Président, c'est Richard Nixon qui remporte les élections face à Kennedy en 1960 et déplace les Etats-Unis à l'extrême-droite de l'échiquier politique. Treize ans après son élection (Nixon a réussi à faire passer un ammendement l'autorisant à briguer un troisième mendat), alors que la guerre du Vietnam n'est pas toujours achevée, Nixon se prépare à faire larguer la bombe atomique sur la Chine pour briser l'aide communiste en Indochine. Des conseillers proches du président, craignant la réaction de l'URSS préparent un complot pour l'assassiner...

Uchronie ratée. C'est dommage parce qu'il y avait du potentiel de travailler sur l'assassinat de JFK. Ici, hélas, les scénaristes se sont bornés à échanger les rôles entre Kennedy et Nixon et de ne pratiquement rien faire de plus : Nixon meurt un 22 novembre, sur la Dealey Plaza de Dallas.
Cela dit, les USA sous la coupe de Nixon, eux, sont assez sympathiques à découvrir, même si je ne suis pas certain qu'une présidence prolongée de Nixon s'il n'avait pas démissioné après le Watergate, aurait conduit les Etats-Unis autant à l'extrême-droite.



Dans le tome six, l'Imagination au Pouvoir, De Gaulle meurt dans un accident d'hélicoptère en mai 68 en se rendant à Baden Baden. Alors que Pompidou et Gaston Monnerville se battent pour assurer l'interim du pays, Massu fait donner les chars pour réprimer l'agitation étudiante. Les évènements de mai 68 tournent à une véritable guerre civile dont les étudiants sortent vainqueurs, au bout de cinq ans de lutte.
Dans le climat d'immédiat après-guerre, un groupe de braqueurs qui avaient dérobé 200 millions de francs pendant les évènements se retrouvent alors que bon nombre d'entre eux gravitent désormais dans les hautes sphères du pouvoir.

Enfin un Jour J qui tient plus ou moins la route ! Il était temps !
L'idée uchronique est vraiement séduisante et le Paris reconstruit par les étudiants vaut le coup d'oeil. On peut néanmoins regretter que l'histoire se focalise trop sur les anciens braqueurs et l'idée de faire de Jacques Chirac un des protagonistes principaux est assez...déroutante.
Cela dit, si vous ne deviez lire qu'un seul Jour J (et vous deviez peut-être le faire, vu le niveau global de la série), c'est assurément avec ce tome six que vous trouverez votre bonheur !
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #4 le: 17 octobre 2011 à 11:01:24 »
Le tome sept sort dans quelques jours, c'est Vive l'Empereur.



Je suppose que là, on doit gagner la guerre de 70 puisque les Napoléon sont toujours sur le trône de France au milieu des années 20.
Et selon le résumé officiel, va y avoir des machines infernales et Mata Hari. J'vous en dis plus mercredi ou jeudi, quand j'y aurais jeté un oeil.  
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne snakeBZH

  • Egorgeur de Trolls
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3204
  • Sexe: Homme
  • On ne sent pas passer une lame bien aiguisée.
    • snakebzh-fat.over-blog.com
Re : Jour J
« Réponse #5 le: 17 octobre 2011 à 13:55:45 »
Je ne connaissais pas, ça m'a l'air intéressant. Je vais sûrement voir ça de plus près.

Kenavo.
Kentoc'h Mervel Eget Bezañ Saotret.
HONNEUR  RESPECT  TOLERANCE  LIBERTE
Jamais à genoux. Toujours debout.

Moqueur toujours. Insultant jamais.
Quoique...^^

Je t'aime mon petit chat.^^

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #6 le: 20 octobre 2011 à 08:08:19 »
Dans le tome sept de la série, la paix d'Amiens, signée en 1802 entre la France et l'Angleterre, a des implications différentes que celles que nous connaissons : les deux nations s'entendent purement et simplement sur le partage du monde, laissant au Royaume-Uni le contrôle des mers et des terres lointaines, pendant que Napoléon a le champ libre pour marcher sur l'Eurasie et l'Afrique toute entière.
S'ouvre alors un âge d'or pour la France, après le couronnement du Premier Consul en Empereur et la mise en oeuvre des grands travaux sur l'énergie du savant Nicolas Tesla.
La BD commence en 1925 après plus de 120 ans de paix franco-britanique. L'Angleterre a écrasé les Etats-Unis lors de la guerre de 1812 et a recupéré les colonies rebelles, développant leur industrie à foison avec le pétrole texan. La France elle, voit son expension entravée par la Chine, à l'est et bien des observateurs politiques craignent une guerre entre l'Empire Français et l'Empire du Milieu.  
Mais pour l'instant, la France préfère se consacrer à l'avènement prochain du jeune Napoléon V, qui sera couronné à Notre Dame de Paris, en présence d'officiels du monde entier et de George V, le roi anglais.
Dans l'ombre, des conspirateurs allemands, autrichiens et hongrois n'attendent que cette occasion pour éliminer les despotes d'Europe et comptent bien de servir des nouvelles sources d'énergies inventées par Tesla pour parvenir à leurs fins.


Je vous l'avais dit, j'avais tout d'abord cru que l'uchronie serait une victoire française en 1870 face à la Prusse, qui aurait conduit à une poursuite de l'Empire. En réalité, la paix d'Amiens n'est pas brisée en 1803 et l'Entente Cordiale laisse libre cours aux deux pays pour se partager le monde.
Même si politiquement, je ne suis pas certain que Napoléon n'aurait pas cherché à attaquer le Royaume-Uni ou ses dominions à un moment ou à un autre, j'étais prêt à accepter cette uchronie. Ce que j'ai beaucoup moins apprécié, c'est leur délire autour de Tesla, qui conduit encore une fois à un monde pseudo steampunk, avec une technologie électrique déjà très developpée au début du XX° siècle.
Le rebondissement de fin est plutôt bien vu [spoiler](les conspirateurs tuent George V et épargnent Napoléon V pour précipiter l'Entente Cordiale dans la guerre)[/spoiler] mais bon dieu, pourquoi nous ressortir Adolf Hitler en maître d'oeuvre ? Ou plutôt, pourquoi nous ressortir l'Adolf Hitler de notre réalité, voulant l'anéantissement des français et des juifs ? L'intérêt même de l'uchronie est de voir des personnages historiques aller à contre-courant, comme par exemple, dans l'Appel du 17 Juin où Pétain appelle à la résistance ou de les voir tenir des rôles anachroniques mais logiques, comme dans les tomes trois et quatre de Jour J où Clémenceau organise la Résistance pendant la Première Guerre Mondiale.
Je suis donc assez déçu de ce jour J. Y a quelques bonnes idées et des trucs complètement WTF (du genre le culte de Mithra qui remplace le christianisme) mais la BD s'enferme toute seule dans ce pseudo steampunk.
Les pages finales avec une Première Guerre Mondiale alternative est plaisante cela dit.

Les prochains tomes de Jour J seront Paris brûle encore avec semble t-il (encore !) mai 68 qui a dégeneré en guerre civile et Apocalypse pour le Texas avec une menace nucléaire qui plane sur le sud des Etats-Unis des années 60 alors que l'URSS s'est effondré quelques années plus tôt.
      
« Modifié: 20 octobre 2011 à 09:23:04 par Code 44 »
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne QCTX

  • Orson Scott Card
  • Reviewers
  • Prix Goncourt
  • ********
  • Messages: 3866
  • Sexe: Homme
  • Haruhi Ackbar !
    • http://qctx.free.fr/textes/HOWTO/howtosom.htm
Re : Jour J
« Réponse #7 le: 20 octobre 2011 à 08:41:12 »
Juste parce que vu le nombre de fois que tu l'as écrit de façon incorrecte, tu dois avoir un problème avec ce monsieur, sache qu'on écrit Nikolas Tesla, pas Telsa.
- Ha, et j'adore ta façon de parler aux newbies. Ca me rassure quand à ma prétendue "violence verbale". - QCTX, chieur.
- Les fruits pourris ne tombent pas de l'arbre sans être un peu secoués. Après seulement ils peuvent espérer germer et devenir une plante saine. - Aka

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #8 le: 20 octobre 2011 à 09:27:07 »
V'là, corrigé. Même si c'est plutôt logique que si j'écrive son nom avec une faute particulière, elle se repète à chaque fois que je le marque.
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #9 le: 01 juin 2012 à 00:11:49 »
Focus sur le tome 8, Paris brûle encore



Dans Paris brûle encore, l'uchronie se produit (encore !) pendant les évènements de mai 68. Le général de Gaulle est contraint de faire demi-tour et de rester à Paris au lieu de se réfugier à Baden Baden. Dans la nuit, les émeutiers attaquent l'Elysée et dans la confusion, de Gaulle est tué. Massu envoie les chars sur la capitale, mai 68 dégénère.

Huit ans plus tard, l'ONU envoie ses casques bleus en France pour arrêter la guerre civile. Le héros, journaliste de guerre accompagne les troupes mais il compte faire plus qu'un simple repportage.


Mon avis sur ce tome 8 sera simple : oh les cons y ont osé. Parce que reprendre exactement la même uchronie qu'il y a deux BDs, fallait être gonflé. Et réussir à faire encore pire au niveau scénar' que la globalité de la saga (c'est simple, y en a pas, c'est le tome le plus vide de la série) c'est bien joué, faut le reconnaître.

En un mot ? Nul. C'est définitivement le plus naze de toute la série. Même l'uchronie finale [spoiler]où Lecanuet devient président et où Rocard fait office de favori[/spoiler].  est loupée. Enfin non pas loupée, c'est les seules pages uchroniques de la BD. Le reste c'est de la série B de guerre.

Je sais pas si j'ai envie de donner leurs chances aux trois prochains tomes moi...   
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #10 le: 01 juillet 2012 à 06:26:42 »
Et voici le tome 9, Apocalypse sur le Texas.



La crise de Cuba dégénère en conflit nucléaire. En quelques heures, l'URSS est rayée de la carte et Washington ne s'en sort pas mieux. Les USA survivent toutefois mais Kennedy et Jonhson meurent dans la destruction du Pentagone, plus personne n'est aux commandes de la nation.
Les Etats-Unis implosent, la Confédération se rececrée et la Californie fait bande à part.

Quatre ans plus tard, un commando franco-britanique (les deux seules puissances qui restent depuis la guerre nucléaire) est envoyé reprendre un site de missiles au KKK, qui a bien l'intention de balancer quelques fusées au sud alors que les troupes mexicaines caressent le rêve de reprendre leurs anciens territoires.  


Bon, le tome neuf est un peu au dessus du dernier Jour J (en même temps, c'était pas dur). Encore une fois, l'uchrnonie est un prétexte de toile de fond avec de la géopolique très embrouillée (ici, ce sont les communistes chinois qui sont derrière les mexicains) et un peu trop barrée (Charlton Heston en gouverneur de la Californie mégalo, ça vout dit ?) mais l'histoire en elle-même passe. C'est du post-apo quoi, du Mad Max like.

J'espère un jour tomber quand même sur un Jour J qui vaut vraiment le coup, je commence à avoir peur.  
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem

Hors ligne Code 44

  • Pen is my gun and ink is my bullets
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3101
  • Sexe: Homme
  • There's a bullet for everyone.
Re : Jour J
« Réponse #11 le: 09 septembre 2017 à 07:04:15 »
Un bon gros nécropost, pas pour continuer à juger les Jour J un par un, parce que la série s'est définitivement enfoncée dans le n'importe quoi, mais pour traiter d'un problème plus global que j'ai avec l'opus du moment, le Prince des Ténèbres.





Normalement, rien qu'avec les couvertures, vous devriez commencer à comprendre le souci. On est censés avoir une uchronie où le 11 Septembre n'a jamais existé. Bon, il s'avère que dans cette BD; l'attaque a bien eu lieu, mais le FBI a été capable d'arrêter la plupart des terroristes dans les aéroports; et les seules victimes civiles à déplorer sont ceux du vol 93; abattu par l'USAF sur ordre de Bush.

Pourquoi pas, le 11 Septembre a été un évènement fort du début des années 2000; et pas mal d'évènements qui en découlent aujourd'hui, jusqu'à Daesh, seraient bien différents si les Tours n'étaient pas tombées. Mais le souci c'est que la BD ne montre pas ça. La BD préfère nous faire deux tomes sur la chronologie d'Al Qaïda; sur l'opération Bonjika; sur les agents de Ben Laden infiltrés aux USA...bref sur tout ce qui s'est passé en vrai; sur tout ce qu'on connait. Ce qui rend 99.99% de la BD inutile en termes uchroniques.

J'en ai avalé hein des imbécilités dans les Jour J, genre celui sur le croisé qui sauve une byzantine est pas mal en termes de nawak pour expliquer la conquête de l'Angleterre par la France; César aveugle qui assassine Brutus en plein Sénat était gratiné aussi. Mais là, je reste soufflé. Reste à lire le tome trois de la trilogie (duh.) qui semble t-il, va parler de l'Irak; mais c'est impressionnant à quel point une série prometteuse s'est vautrée sur toute la ligne.
Décidément les fanfics de Code 44 sont ma came, Tehem