Auteur Sujet: Petit exercice pour les auteurs  (Lu 6155 fois)

Hors ligne Evangely

  • Commentaire composé
  • *
  • Messages: 37
  • Popularité: +6/-0
  • Sexe: Homme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #20 le: 16 janvier 2010 à 08:48:37 »
Allez, je vais aller chercher 25 textes et les classer du plus ancien au plus récent...

1. Axélia souffla en poussant du revers de la main la pile de fichiers qu'elles avaient empruntés pour leur recherche.
Un autre Aujourd'hui ch.1 (texte original)

2. - Et s’il n’était pas encore là ?
Unis... vers : le Destin d'Ancar - Prologue (texte original)

3. Au milieu de leurs éclats de rire, Gérald et Sophie avancent en tête de file, s'enfonçant dans l’obscurité à grands coups de pieds dans les ronces qui se dressent devant eux.
Athen, Alcali de Blanche Lune - ch.1 (texte original)

4. Le silence...
Infini (texte original)

5. - Catherine, ma puce, fais attention de ne pas le laisser tomber à l'eau !
La Lumière d'Ahioal ch.1 (texte original)

6. Il posa le bouquet sur l’herbe rase et s’assit à même le sol sur le côté, les doigts croisés entre ses genoux.
La Boucle des Huis-Clans (texte original)

7. Vous ne savez rien de moi.
Mon retour parmi vous (texte original)

8. La grille d’aération de l’exigu local bascula et tomba au fond de la cavité.
Le Portrait (Le Portrait de Dorian Gray)

9. - Sept ans? Et beaucoup plus à la fois...
Papillon, épisode 1 (L'Effet Papillon)

10. Devant Sakura, le sol se releva doucement puis s’effondra sans prévenir.
Les Manuscrits de l'Apocalypse ch.1 (Card Captor Sakura)

11. Irina passa encore un peu de rouge sur ses épaisses lèvres brunes et battit légèrement des cils devant le miroir de sa salle de bain, avant de sortir en attrapant son sac pendu au montant de son lit.
D'un Monde à l'Autre ch.9 (texte original à plusieurs mains)

12. Dans un souffle vif, le caillou s’éleva dans les airs et retomba dans la houle qui léchait les rochers de la côte.
Soumah ch.1 (texte original à plusieurs mains)

13. Les deux bolides accélérèrent en entamant la pente au bout de leur longue chevauchée nocturne.
La Fédération des Justes (Metroid)

14. - Et alors que le Prince charmant embrassait la Princesse, une lumière descendue du ciel les enveloppa.
L'Eveil de Naïa prologue (Card Captor Sakura)

15. Les portes du couloir de l’hôpital s’abattirent violemment contre les murs et une équipe d’infirmiers apparut, poussant un lit où un homme se trouvait étendu, comme sans vie.
Cardcaptors Legend ch.1 (Card Captor Sakura)

16. Le Lcl remplit peu à peu ses poumons et il toussa violemment dans le fluide qui l’étouffait.
Voyage intérieur (Neon Genesis Evangelion)

17. Aujourd’hui, c’est Dimanche.
Le Grand Secret de Damien (texte original)

18. Sur le siège arrière, Calie soupira.
Retour aux sources (Card Captor Sakura)

19. Des pétales tombent doucement, des pétales de fleurs de cerisiers.
L'Ombre du Passé (Card Captor Sakura)

20. Un crissement de pneu.
La voie du temps (MAGNA jdr)

21. La silhouette gigantesque se faufilait entre les pins qui bordaient le bois, couchant à terre ceux qui s’interposaient.
Le Dernier Combat (Neon Genesis Evangelion)

22. Compte tenu de ce qui m’arrive, je préfère vous adresser ce message, même s’il devait se perdre dans les méandres du temps.
Nouvelle d'ambiance (MAGNA jdr)

23. - La bête se tenait là, devant moi.
Nouvelle d'ambiance (MAGNA jdr)

24. - Et puis le type qui tenait la femme lui a passé le couteau sous la gorge avant de le lui enfoncer dans la trachée."
Nouvelle d'ambiance (D&D jdr)

25. Gaylor Humphord pénétrait la galerie principale du British Muséum pour la énième fois et pourtant, les mains ainsi resserrées sur le calepin bicentenaire qu’il tenait précieusement, il avait l’impression de redécouvrir son travail, de parcourir ses propres recherches avec un œil nouveau.
Nouvelle d'ambiance (Trinités jdr)


Ma première phrase est souvent un passé simple qui plonge le lecteur dans l'action, dans une discussion... bref, dans le vif d'un sujet qui a vécu avant son "arrivée" dans l'histoire et qui se poursuit en sa présence. A lui de savoir se raccrocher aux détails pour y trouver sa place... Il est rare que je débute par une description ou par une simple phrase d'accroche, sauf dans les textes courts, où je mise sur l'ambiance plutôt que sur l'action. Autre chose notable : des phrases contiennent souvent deux verbes coordonnés par un "et". C'est vraiment un point dont j'ai du mal à me défaire, c'est le rythme qui me paraît le plus naturel quand je construis mes textes... A tort, peut-être !
« Modifié: 17 janvier 2010 à 17:22:43 par Evangely »

Hors ligne Dexterine

  • Roman
  • ***
  • Messages: 267
  • Popularité: +2/-3
  • Sexe: Femme
  • Never trust the storyteller. Only trust the story.
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #21 le: 17 août 2011 à 07:37:39 »
Dexterine West ; reanimator de topic décédés, oui, c'est moi.

J'aime beaucoup tous ces sujets sur la façon d'écrire de chacun, je vais les piocher au fin fond du forum.

Bon je ne me plierai pas à l'exercice de citer les phrases initiales de mes fics ici mais je l'ai fait dans mon coin, par curiosité, et j'ai remarqué que je commençais souvent par un dialogue. Le plus marquant étant un délicat "Sale fils de p*te" qui ouvre une petite fic en 3 chapitres  :D. En fait je remarque aussi que mes phrases d'accroche sont relativement courtes et somme toute, nulles (L'oscar de la plus pourrie va à un épique "Et BAM dans la table".)

Ce qui m'interpelle surtout, c'est de savoir si vous cogitez beaucoup à votre phrase d'accroche ? En ce qui me concerne, j'écris généralement dans le désordre, donc pour moi le premier chapitre arrive quand il arrive... J'avoue que je ne me suis jamais penchée sur la question de sa première phrase mais beaucoup plus sur la dernière, en fait.

Autre chose qui m'intéresse, c'est le naming. J'aimerai bien savoir comment vous choisissez vos titres ainsi que le nom de vos personnages (dans le cas bien évidemment où vous les créez vous même). Ça m'a toujours intéressé, je trouve que les noms des persos influent sur leur personnalité et j'ai parfois des flash sur le nom à leur donner en les faisant agir dans mon histoire.

Quand aux titres que je choisis, en fait j'essaie toujours de lutter contre l'envie de les écrire en anglais car je trouve qu'on a souvent plus de doubles sens, d'impact et de mystère sur des phrases courtes en anglais qu'en français. Par exemple j'ai lu des titres du genre : It's a cold hand that you feel, ...And it went right to my head, Skin Deep, The Kissing Curve, In Darkness Let Me Dwell, That One Scar... Je trouve que ça perds de sa superbe traduit en français.
Je galère souvent pour trouver des titres pertinents.

Et dernière chose, je galère toujours incroyablement pour résumer une fic et donner envie à d'autres de la lire. Il y a-t-il une technique pour résumer une fic longue en 2 lignes ??
"It reminds me of a gang of hard bastard vikings turning up some place on a boat and smashing the shit out of everyone."

Hors ligne snakeBZH

  • Egorgeur de Trolls
  • Membres d'honneur
  • Prix Renaudot
  • *******
  • Messages: 3186
  • Popularité: +47/-21
  • Sexe: Homme
  • On ne sent pas passer une lame bien aiguisée.
    • snakebzh-fat.over-blog.com
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #22 le: 17 août 2011 à 08:32:44 »
Et dernière chose, je galère toujours incroyablement pour résumer une fic et donner envie à d'autres de la lire. Il y a-t-il une technique pour résumer une fic longue en 2 lignes ??
Je ne pense pas que ce soit l'endroit pour poser cette question.

Sinon, vu que Dexterine a pris soin de déterrer ce topic dont j'ignorait tout, et bien je vais m'y plier. Je vous préviens, n'ayant pas encore atteins le nombre de 25 fanfictions, j'ai aussi pioché dans mes écrits originaux. Et certaines des fanfictions ne sont pas encore (ou ne seront pas) publiés sur ce site.
Allez ! C'est parti !

1-En l’an 3397, l’humanité s’est étendue sur toute la galaxie.
La Croisade de l'Espace. Ch1 (Space Crusadae)

2-Le jour se lève sur Saint-Nazaire, ville portuaire de la façade atlantique française.
Cercle. Première Epoque : Les Guerriers du Mystère (original)

3-Cachée par les montagnes environnantes, la lumière du soleil ne parvenait pas à éclairer pleinement la vallée.
Cercle. Deuxième Epoque : Chroniques de la Guerre des Runes (original)

4-La nuit règne sur ce coin isolé de Terra Média, le monde central du Conseil.
Cercle. Troisième Epoque : Les Guerriers-Fantômes (original)

5-Des éclats métalliques résonnaient, assourdissants, entre les parois d’un gouffre, vestige dit-on d’une antique bataille céleste et d’un coup d’épée donné par un dieu combattant.
The Legend of Zelda, Shadow of Link. Prologue (The Legend of Zelda)

6-La nuit était noire ce soir la.
Dark Master (original)

7-La journée n’était pas encore terminée et le soleil illuminait pâlement encore la plupart des rues de Paris.
Le Corbeau. Livre I : Le Grimoire de Malchauzen. Ch 1 (Harry Potter)

8-Des couloirs de marbres bleus.
Le Corbeau. Livre II : Sang de Dragon. Ch 1 (Harry Potter)

9-L’orage grondait.
Le Corbeau. Livre III : Ténèbres Ecarlate. Ch 1 (Harry Potter)

10-Sebastian Trauman n’aimait pas ce côté de son boulot.
Le Corbeau. Livre IV : Le Dernier Druide. Ch 1 (Harry Potter)

11-Charles Maldieu arriva au Ministère français de la Magie comme chaque matin depuis maintenant vingt ans.
Le Corbeau. Livre V : Les Gardiens de l'Epée. Ch 1 (Harry Potter)

12-Chun Yang-Li se réveilla.
Le Corbeau. Livre VI : Au-delà du Crépuscule. Ch 1 (Harry Potter)

13-Harry ne parlait que très peu depuis plusieurs jours.
Harry Potter, l'Ordre du Phénix et le Brécilien. Ch 1 (Harry Potter)

14-"Sed Yannig ! lançait une voix. Kenderc’hel !" (traduction : Voilà Yannig ! Continue !)
Harry Potter, le Brécilien et le Prince de Sang-Mêlé. Ch 1 (Harry Potter)

15-Yannig s’assit en face de son grand-père sur la pierre de Merlin à la Fontaine de Barenton.
Le Brécilien, Drouz-Brezelel Hanezadur (Chroniques d'un druide-guerrier). Ch 1 (Harry Potter)

16-Le monastère s’élevait au dessus de la neige dans la lumière bleutée du crépuscule.
Le Sixième Elément. Ch 1 (WITCH)

17-Une nuit verte.
Le Soldat. Ch 1 (Harry Potter)

18-La première année d’Harry à Poudlard ne fut pas de tout repos.
Hogwart Fuck Fest, première année. Ch 1 (Harry Potter)

19-La journée promettait d’être ensoleillée.
Les Pirates de l'Ankou. Ch 1 (Harry Potter)

20-La lune brillait d’un éclat d’argent sur l’horizon.
Les Secrets de l'Ankou. Ch 1 (Harry Potter)

21-Pénélope Beauclair avait été l’une des premières à avoir reçu le traitement contre la pétrification.
Hogwart Fuck Fest, deuxième année. Ch 1 (Harry Potter)

22-La nuit était sombre.
Ariana Potter et les Seigneurs de l'Oubli. Ch 1 (Harry Potter)

23-Le soleil semblait plus petit dans le ciel.
Ariana Potter et le Labyrinthe d'Olympus. Ch 1 (Harry Potter)

24-Cela faisait une semaine maintenant.
Ariana Potter et la Cité des Ténèbres. Ch 1 (Harry Potter)

25-Le soleil était pâle.
Ariana Potter et le Temple des Anges. Ch 1 (Harry Potter)

Bon, premier constat : j'écris beaucoup sur Harry Potter (et encore, je me suis limité aux histoires terminées). Je crois que j'en suis fan^^.
Deuxième constat : j'essaye de planter une ambiance dés cette première phrase la plupart du temps. Et ce plantage d'ambiance passe par l'environnement (et on dirait que j'aime écrire de nuit^^).

Kenavo.
Kentoc'h Mervel Eget Bezañ Saotret.
HONNEUR  RESPECT  TOLERANCE  LIBERTE
Jamais à genoux. Toujours debout.

Moqueur toujours. Insultant jamais.
Quoique...^^

Je t'aime mon petit chat.^^

Hors ligne Lerena

  • Commentaire composé
  • *
  • Messages: 64
  • Popularité: +1/-1
  • Sexe: Femme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #23 le: 08 octobre 2011 à 02:18:21 »
Un exercice intéressant, auquel je vais me plier immédiatement (et avec grand plaisir ^^) :

1)Un simple Dvd...
Final Fantasy VII, Les trois élues

2)Qu'y a-t-il de plus important lorsqu'on regarde un film ?
Final Fantasy VII, Les trois élues, the remake, chapitre 1

3)Un bruit se fit entendre.
Kingdom Hearts, The third way (abandonnée)

4)Le réveil retentit dans toute la chambre.
Final Fantasy VII, Epidemia, chapitre 1

5)J'ouvris les yeux, l'esprit encore légèrement embrumé.
Final Fantasy VII, Apocalypse, chapitre 1

6)Sur une mer paisible, un navire discret fendait les flots, un bateau appartenant visiblement à un pauvre pêcheur ou à un vagabond sans histoires.
Avatar, le Dernier maître de l'air - Avatar, le Maître du feu, introduction

7)Zuko, le souffle court, s'accrocha à une prise, les mains tremblantes.
Avatar, le Dernier Maître de l'air - Avatar, le Maître du feu, chapitre 1

8)Un froid intense s'insinua dans mes veines alors qu'une aiguille d'une taille impressionnante pénétrait ma chair.
FFVII, Apocalypse, chapitre 3

9)Mon cœur avait commencé à battre à vive allure en voyant sa silhouette se profiler devant moi et la décision de ne pas rester plus longtemps avec Ambre découla de cette vue à la fois si douce et si cruelle…
FFVII, Apocalypse, chapitre 7

10)Ce fut un baiser qui me réveilla ce matin.
FFVII, Epidemia, chapitre 12

11)Je déposai Faith sur un canapé avant d'essuyer de ma manche la sueur qui perlait sur son visage.
FFVII, Epidemia, chapitre 17

12)J'aurais voulu croire à une illusion...
FFVII, Les Trois élues, the remake, chapitre 10

13)La nuit avait défilé devant mes yeux grands ouverts.
FFVII, les Trois élues, the remake, chapitre 17

14)Mon visage se teinta d'un léger sourire, alors que mon plan se mettait en marche.
KH, The Third Way, chapitre 3

Je peux pas vraiment donner plus, je n'ai pas écrit tant que ça sur le sujet. Mon constat ? Heu...Mon style a assez évolué, les années durant. Et j'ai beaucoup écrit sur Final Fantasy VII.
Sinon, pour ceux qui se demandent, je ne réfléchis absolument pas à ma phrase d'accroche. Comme le reste de mon histoire, elle me vient en tête, sans que j'ai réellement à faire un effort pour qu'elle soit créée.

Hors ligne Mysterychan

  • Commentaire composé
  • *
  • Messages: 54
  • Popularité: +1/-0
  • Sexe: Femme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #24 le: 20 octobre 2011 à 10:29:02 »
1) Je me souviens, c’est par une journée de pluie comme celle la que nous nous sommes rencontrée la première fois. (Originale Sun)

2) -Dieu du ciel tout puissant. Dieu du ciel tout puissant … (Originale One shot sur le thème de la peur)

3) Chaque seigneur possède des terres et comme la tradition le veut le premier fils prend le nom de son grand père et succède à son père tandis que le second fils lui prend le nom de son pays et devient le général des armées. (Pokéfic Moyenâgeuse)

4) Tout était allé trop vite, le Typhlosion s’était interposé pour protéger sa dresseuse, l’attaque hydrocanon répétée avait finie par l’affaiblir à tel point que ses flammes étaient en train de s’éteindre. (Pokéfic)

5) L’homme à toujours voulu comprendre les pokémons, certain ont même voulu les rendre plus humains. (Pokéfic)

6) Elle attendait patiemment que l’examen commence, assez confiante elle ne s’en faisait pas. (Pokéfic Ranger)

7) Cette nuit là j’ai fais un rêve étrange. (Sakura)

8) La reine Aria avait dépassé la quarantaine et n’avait plus que son dernier fils, les deux autres étaient morts de maladies et après mûres réflexions, elle avait décidé de déclarer une nouvelle session de « Jeux sacrés » afin de choisir une fille qui lui succéderait. (Originale Amazones)

9) J’avais trois buts dans la vie : devenir pâtissière, but que j’avais poursuivis sans succès j’étais maintenant au chômage. (Originale Elle était trois)

10) Dans la nuit deux pokéballs sont volées dans le labo du Professeur Eglantin par une ombre furtive et le matin celui-ci loin d’être surprit sourit malicieusement. (Pokéfic)

11) Ce jour la j’étais allée au marché avec ma grand-mère et un objet avait ravivé des souvenirs d’enfance , sans réfléchir je l’avais acheté. (Digimon)

12) C’est dans une petite taverne que se réunissent de grands guerriers elfes aussi appelé « les longues oreilles », ils ne sont pas très connus mais leur puissance est sans limite tout comme leur envie de s’amuser de façon un peu spéciale. (Originale Elfes du Hasard)

13) J’ai envie d’un monde simple ou je pourrais manger tout ce que je veux quand je veux. (Originale Noah)

14) Il arrive parfois qu’un humain qui se réincarne en animal garde une partie de ses souvenirs mais également qu’un animal qui s’est réincarné en humain se souvienne de sa vie animale. (Originale Onze, chasseurs vs oiseaux)

15) « Si tu essayais de t’enfuir, tu serais tellement heureux que tu évoluerais et tu en mourras, je dis ça pour toi. Tu ne veux pas mourir pas vrai ? » (Pokéfic)

16) Comme beaucoup d’autres sur terre je possédais un don qui me rendait spéciale aux yeux des politiciens, pour les autres j’étais simplement un monstre comme beaucoup des Atteints Paranormaux, appelé A.P. (Académie Alice remasterisé)

17) Ce jour là en sortant de cours, ce que je vis resta gravé au plus profond de moi à jamais. (Originale Demon Face)

18) Ma voisine était souffrante et dans ma cambrousse, selon le dicton, les médicaments arrivaient après que les vaches aient mit bas des jumeaux, c'est-à-dire pas souvent. (Académie Alice remasterisé)

19) Elle écartait vivement les branches d’arbres barrant son chemin et son regard balayait la forêt avec impatience et angoisse. (Originale Other World)

20) Ce jour là, la chaleur de l’été était à son comble et le travail à la ferme était dur. (Originale Pactisant du Dragon)

21) Je bêchais  la parcelle de champs qui m’avait été attribuée quand mon estomac m’avait rappelé à l’ordre. (Originale Sylvestre Azur)

22) -Princesse ? (Originale Enfer ou Paradis)

23) Cette histoire ce passe dans des alvéoles, non je ne vous parle pas d’abeilles mais bien de gens. (Originale Sans titre)

24) Une feuille tombe, une âme s’envole aspirée par le flux continu du lac des morts. (Originale Les revenants de Babylone)

25) « Non j’veux pas ! » (Pokéfic)

Ma première constatation est que mes phrases ne se ressemblent pas vraiment.

Elles sont diversifiées, selon l’histoire et ce que je trouve le plus important d’introduire en premier je m’adapte.

Je commence parfois par des dialogues mais le plus souvent par des phrases longues.

Je me rends compte que j’écris beaucoup d’histoires en parallèle, j’ai d’autres histoires dont je n’ai pas prélevé la première phrase ! Mais tellement peu qui ont aboutie que d’un autre côté c’est navrant. Heureusement j'ai écris pas mal d'histoires courtes pour compenser.

Je préfère également les histoires que j’invente. Je ne réfléchis pas du tout à la phrase d’accroche non plus =/

Hors ligne fallenRaziel

  • Humanity's Strongest
  • Membres d'honneur
  • Prix Femina
  • ******
  • Messages: 1514
  • Popularité: +24/-4
  • Sexe: Femme
  • Pour apprendre la vie, rien ne vaut les coups...
    • http://gemminy0.wixsite.com/gemminy
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #25 le: 20 octobre 2011 à 11:02:03 »
1) Quand le soleil se couche sur Avernus, toute la ville semble prendre feu d'un coup, et la vaste forêt qui la borde par l'ouest s'obscurcit jusqu'à devenir indistincte ; à cette heure, seuls les loups font savoir leur présence dans les bois ténébreux où ils chassent leur pitance : gare à celui qui s'y aventurerai seul... (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 17)

2) Pour un vampire, la mort est une chose abstraite et lointaine ; irréelle et sans substance, dont les effets ne touchent que les pauvres mortels, accablés par ce triste destin qu'ils partagent tous, le baiser de la Grande Faucheuse (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 18)

3) La nouvelle de l'avancée de l'armée des vampires dans les terres de l'Est mit toute la contrée en branle-bas de combat : partout, on vit se dresser des tours de garde garnies de soldats volontaires, et jusque dans les plus petits villages, la surveillance et les couvre-feu furent de plus en plus sévères ; on voyait de moins en moins de monde dans les rues, et seuls les bâtiments consacrés restaient ouverts et illuminés la nuit. (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 19)

4) La nuit peut-elle durer si longtemps qu'on pourrait la croire sans fin ?  (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 20)

5) Le désir de création. (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 21)

6) Rien ne put arrêter la course du soleil qui sombra lentement dans les nuages, et les humains en armures massés sur les remparts de la ville assiégée ne pouvaient qu'espérer en dernier recours qu'une main divine et miséricordieuse viendrait les prendre en pitié et ordonner à l'astre implacable de ne pas se coucher. (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 22)

7) «Enohc'han... Enohc'han...» (Legacy of Kain : Non Omnis Moriar chapitre 23)

8) Le père Jimmy était assis à sa table en train d'écrire dans un lourd registre. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 1)

9) Bobby était dans ses petits souliers. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 2)

10) Steve avait décidé de fermer une heure plus tôt que d'habitude, ce soir. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 3)

11) Le magasin Albert Sports allait bientôt ouvrir ses portes. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 4)

12) Les fidèles s'étaient tous réunis très tôt ce matin dans l'église, pour prier Dieu ensemble et Lui demander un signe. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 5)

13) Billy n'aimait pas la nouvelle couleur de la maison. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 6)

14) William se réveilla en sursaut. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 7)

15) Errol Casey tambourinait à la porte du 27. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 8)

16) Dans le commissariat de Pleasant River, c’était le branle-bas de combat ; des gens allaient et venaient entre les différentes salles, des ordres étaient donnés en criant, l’atmosphère était moite et chargée d’électricité : on avait enfin capturé le tueur aux chiffres… (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 9)

17) La femme policier poussait devant elle un chariot sur lequel il y avait des plateaux repas. (Silent Hill : Return to Paradise chapitre 10)

18) Les flammeroles sulfuriques s'élevaient tels des serpents dans l'air surchauffé de ce coin du monde qui était l'un des plus reculés et sans aucun doute le plus chaud. (Gemminy [original] chapitre 1)

19) Ils restèrent quelques temps aux abords d'une rivière tranquille, dans laquelle cascadaient des poissons multicolores. (Gemminy [original] chapitre 2)

20) La végétation se clairsema graduellement à mesure qu'ils avançaient vers le nord-ouest. (Gemminy [original] chapitre 3)

21) Tous s'affairaient autour d'eux. (Gemminy [original] chapitre 4)

22) Thomson leur conseilla d'éviter les monts Zinscyth, au nord-est, et de couper par la forêt de Turtle, en prenant le plein nord. (Gemminy [original] chapitre 5)

23) La Conque Dorée grouillait de monde et de bruits au rez-de-chaussée quand Krysos ouvrit les yeux et s'étira. (Gemminy [original] chapitre 6)

24) Après la submersion de l'île, les vagues avaient décidés de s'attaquer au port. (Gemminy [original] chapitre 7)

25) Ils avaient donc pris la décision commune de se diriger vers le plein sud, vers les cavernes d'émeraudes de l'Oracle Lunaire afin de se rendre compte de la situation actuelle, et choisir en conséquence la voie à suivre, bien que faire route vers la capitale soit sans doute inévitable. (Gemminy [original] chapitre 8)

Alors je me rends compte que dans ma première fanfiction sur Legacy Of Kain, j'adore les phrases longues, les points virgule, etc ; mes phrases sont un peu pompeuses XD Pour Silent hill, c'est l'inverse, ds phrases courtes, plutôt dépouillées. C'est sans doute ma façon d'interpréter ces deux univers totalement différents ; LoK est un univers de dark fantasy, donc vive les discours grandiloquents XD Silent Hill est un univers d'horreur psychologique, donc froid, et ça se ressent un peu dans mes phrases.

Pour Gemminy, qui est mon texte le plus récent, je dirais qu'il y a un juste milieu entre le côté fantasy un peu pompeux (XD) et le côté plus synthétique "j'explique où on va", car l'histoire est un peu construite comme une suite d'étapes (et comme je me suis bien embêtée à faire la carte du monde XD)

Tout ça pour dire que certaines phrases de LoK me font un peu sourire aujourd'hui, mais je trouve que Gemminy est une bonne synthèse de "tous" mes styles.

Hors ligne Jainas

  • Membres d'honneur
  • Prix Femina
  • ******
  • Messages: 1187
  • Popularité: +35/-6
  • Sexe: Femme
    • mon lj
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #26 le: 03 janvier 2012 à 00:37:53 »
Bon, par curiosité et parce que j'ai pas mal écrit depuis, j'ai décidé de refaire le meme, à titre de comparaison... Toujours de la plus ancienne à la plus récente, et j'ai décidé de ne pas mettre les drabbles écrits pour les arbres à drabble, puisque c'est un exercice un peut particulier qui consiste à reprendre les derniers mots du texte précédent pour commencer son texte... ce qui fausse clairement la donne.

1) La Comicon 2010 est très mal partie.
L'Incertitude Cosplayienne, (The Big Bang Theory)

2) Cordélia Nainsmith a été beaucoup de choses dans sa vie, mais c'est d'être un soldat qui l'a amené où elle se trouve aujourd'hui, debout au pied du lit dans lequel git Aral.
L'être et le néant, (Saga Vorkosigan)

3) Etrangement, le temps passé à fuir les cylons semble à Kara représenter bien plus que le reste de sa vie.
5 years, (Battlestar Gallactica)

4) Brave Ivan, ce crétin d'Ivan, le passant innocent… Avec un cousin comme Miles, Ivan n'a guère besoin de chercher les ennuis, ceux-ci ont une manière bien à eux de les trouver et à chaque fois c'est lui qu'on met a contribution.
10th man down, (Saga Vorkosigan)

5) Quand Dick ouvre de nouveau les yeux, sa joue repose sur la terre molle et devant lui, accroupies en demi-cercle, se trouvent une demi douzaine de jeunes femmes nues, éclairées par la lumière d'un feu, qui l'observent avec inquiétude.
The witch dance, (Batman)

6) Avant de s'engager, John pensait qu'il ferait un soldat passable, en plus d'un bon médecin.
Never meant to belong, (Sherlock)

7) “Shhhh,” presse Howard avec de grands gestes de la main qui sont tout sauf discrets et un regard inquiet derrière lui, “parle plus bas ! Tu veux que Sheldon d'entende ou quoi ? Je ne savais pas que tu avais des tendances masochistes quand tu avais bu.”
Ship Wars, (the Big Bang Theory)

8) Sa bouche lui donne l’impression d’être pleine de sable, ses lèvres sont desséchées et tendues, et lorsqu’il roule sur lui-même pour se tirer du lit le lendemain matin, la migraine qui explose dans les tempes de Dick est digne de la pire gueule de bois qu’il ait jamais subie (et pourtant il a parfois fait fort dépravé dans ses jeunes années à New York).
Oleum & Operam Chapitre 4 (Batman)

9) Il règne un silence de mort dans la navette. Ou du moins, songe Cege M’Agya, les trois membres d’équipage survivants qui se trouvent dans la cabine principale sont muets comme des tombes. Pour ce qui est du silence, c’est tout relatif.
Le Cinquième Passager, (Dr Who/Alien)

10) Si on avait posé la question à Jim, il l'aurait étudiée avec perplexité, puis admis que oui, ce genre de conversation n'était pas impossible étant donné les natures respectives de son officier de communication et de son Second.
Danse du loup et autres euphémismes, Chapitre 1
Une étude comparative (mais incomplète) des euphémismes, tabous et obscénités en Vulcain et Standard
(Star Trek)

11) Les magiciens sont à eux tous seuls une espèce de loi Murphy ambulante pour tout ce qui est électronique et plus généralement technologique.
Murphisme Technologique (Dossiers Dresden)

12) Deux semaines plus tard ils sont en exploration sur Xanarion IV : les géologues sont à la recherche de gisements de dilitium et l’équipe scientifique fait ses gorges chaudes de l’étude de l’écosystème local qui est, selon les mots de Spock, “tout à fait fascinant”.
Danse du loup et autres euphémismes, Chapitre 2
Une étude comparative (mais incomplète) des euphémismes, tabous et obscénités en Vulcain et Standard
(Star Trek)

13) Deux mois, trois missions et dix parties d’échecs après ce que Jim a mentalement intitulé “la discussion dans la crevasse”, ils sont dans de beaux draps.
Danse du loup et autres euphémismes, Chapitre 3
Une étude comparative (mais incomplète) des euphémismes, tabous et obscénités en Vulcain et Standard
(Star Trek)

14) Malgré toutes les preuves du contraire, certains humains restent persuadés que d'une manière ou d'une autre ils peuvent lui échapper.
Domaines : Death (Cross-Over Sadman/Harry Potter)

15) La lumière pourpre d’un coucher de soleil spectaculaire inonde la ville et tire de longues ombres violines sur le revêtement inégal quand Jim Gordon pousse la porte métallique de l’escalier qui mène au toit du commissariat.
Oleum & Operam Chapitre 5 (Batman)

16) Le chien était énorme et poilu, assis sagement devant l'entrée du magasin dans la posture universelle du bon toutou qui attend son maître.
Et après le Déluge, (Dossiers Dresden)

17) L'espace profond est, comme son nom l'indique, profond.
Comme son nom ne l'indique pas, il est également extrêmement vide.
Interlude Culinaire, (Star Trek)

18) Damian avait peut-être mal calculé son coup.
Interlude Nocturne, (Batman)

19) « Jim Kirk, tu n’es qu’un trompe-la-mort irresponsable et stupide », rugit Léonard McCoy en pénétrant au pas de course dans la salle des transporteurs.
Danse du loup et autres euphémismes, Chapitre 4
Une étude comparative (mais incomplète) des euphémismes, tabous et obscénités en Vulcain et Standard
(Star Trek)

20) Neal papillone autour de la table, invité modèle comme à accoutumée.
Réveillons de famille, (White Collar)

21) “Je n’y peux rien, c’est la tradition, et si on ne la respecte pas, c’est sept ans de malheur sexuel qui nous guettent."
Tradition, (Star Trek)

22) Le premier hiver que passe Spock sur Terre est misérable.
Première neige, (Star Trek)

23) Ils passent leur 24 Décembre sur les traces d’un incendiaire en herbe, au plus profond des quartiers les plus déprimants de Kilburn, entre les hauts immeubles délabrés datant des années 60, quasiment insalubres et payant aussi peu de mine que leur habitants.
La phrase de circonstance, (Sherlock)

24) “Noël, cet évènement mercantile sponsorisé par Coca-Cola et la Ligue des Héros..."
L'Homme Qui Vola Noël (Dr Horrible)

25) Les réflexes de Tim et d'Epharysym sont ancrés, instinctifs : voir sans être vu, comprendre, ne pas se faire remarquer.
Secrets, (fusion Batman et His Dark Material, aka Daemon!verse)


Alors !
Première constatation : qu'est-ce que j'ai fais comme memes ou arbres à drabbles cette année... Le nombre de fics à chapitres ou de vrais one-shots à drastiquement diminué...
Deuxième constatation : c'est amusant, mais j'ai l'impression que plus les textes sont courts, plus la première phrase est courte également, même s'il y a des exceptions.
Troisième constatation : mes premières phrases commencent rarement par des dialogues (seulement 4), et sinon par des indications de temps ou de lieu (plus ou moins 8), parfois aussi in media res (11) (voir parfois les deux). Je tend aussi beaucoup à commencer par une phrase (ou un paragraphe) déclaratif un peu intrigant, à partir duquel j'extrapole et je développe l'introduction de la fic et le thème principal, quand il y en a un (presque 14 !)
J'utilise moins de phrases lapidaires que la dernière fois que j'ai fait le meme, mais malgré tout il y a souvent un indice ou autre sur le lieu, la situation... et presque toujours une indication sur les personnages impliqués, que ce soit le narrateur, ou d'autres personnages (18 !). Mes débuts de teste sont très rarement totalement cryptiques.
On remarquera aussi que je suis parfois paresseuse et que ma première phrase comporte de temps en temps une référence directe au titre de la fic (c'est plus vrai quand il s'agit d'une ficlet ou d'un drabble...)
« Modifié: 03 janvier 2012 à 00:41:57 par Jainas »

Hors ligne Listelia

  • Dissertation
  • **
  • Messages: 120
  • Popularité: +4/-0
  • Sexe: Femme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #27 le: 14 juillet 2015 à 15:13:46 »
Ah, j'adore l'idée !
Mais pour mieux sentir vraiment mes manies et mes "trucs" aussi, j'ai dressé la liste avec la première ligne ET la dernière ligne de chaque fic.

De la plus ancienne à la plus récente :

1)   Comme secouée par une sourde explosion, la montagne gronda. Un nuage s’éleva au-dessus de la falaise qui s’effondrait, puis tout redevint calme.

Sa tête s’enfonça doucement dans le traversin et ses doigts caressèrent la couronne d’œillets qui s’effritait paisiblement, ses pétales blancs auréolés par le soleil rose qui dansait sur le drap. L'odeur de la jungle se mêlait peu à peu à celle de l'hôpital.

Arbre qui pleure (ORIGINAL, mais à l'origine l'idée était basée sur un concept à la STARGATE SG1)


2)   Je m'appelle Melain, Melain Pearl. Tout ce que j'aime dans la vie, c'est ma voiture, une C3 vert pomme, le gruyère et Stanislas, l'opossum de l'histoire dont je fais les illustrations.

Pas de phrase de fin, cette histoire est en hiatus.

Les hommes ne tombent pas du ciel (WHITE COLLAR)

3)   Le cheval avait atteint la crête de la montagne. La lune le nimbait, énorme et blanche au milieu des nuages d'un noir bleuté.

Le dernier rayon livide effleura, comme un long éclair d'acier, le sabre planté dans le sol.


Le sabre sur la crête (RURUNI KENSHIN)

4)   Je suppose que c'est un truc que l'on ressent, un réflexe animal, un instinct de famille.

Je suis déjà son cousin, mais je veux devenir son ami.


Cousinitude (FAUCON PELERIN)

5)   Des balles et des jets de flammes s'entrecroisaient de partout dans la fumée et la poussière.

A ce moment-là, des pas résonnèrent dans le couloir et des ombres de jaffa grandirent sur le mur…

L'Enfer Vert – Partie I (STARGATE SG1)


6)   O'Neill marchait dans les couloirs du SGC en sifflotant, les mains dans les poches.

La pièce était mal éclairée, presque vide. Il y avait un homme assis  au chevet d'un autre et toute leur amitié dans le silence.


Un de perdu (STARGATE SG1)


7)   Il est beau. Toutes les autres filles l'ont dit, en rougissant et en gloussant derrière leurs cheveux que le  vent emportait.

Demain matin, il emmènera avec lui son fils et peut-être… peut-être que lorsqu'ils reviendront, ils pourront à nouveau être une famille. Demain commence une nouvelle histoire.

Regards Croisés (FAUCON PELERIN)

8)   De temps à autre, c'est à son tour d'être celle qui observe.

Son assistante croise les bras sur le bureau et, avec un sourire amusé, contemple sa toute magnificence.


Pensées sans cerveau (M. BRAIN)

9)   Hoshino sommeille en souriant, son esprit satisfait et heureux probablement en train de virevolter avec les flocons à l'extérieur, de surfer sur les aurores boréales, traversant la banquise poudrée d'argent sur les ailes d'une baleine enchantée.

La nuit s'allonge et s'enfuit sur le dos du vieux continent Antarctique qui soupire lentement, souffle sur la brume et laisse le matin l'envelopper de lumière.


Pendant la nuit (NANKYOKU TAIRIKU)


10)   De temps en temps, même Jack rêve.

Le rêve s'évanouit déjà, mais il reste dans l'infirmerie comme une douce odeur d'herbe fraiche.


A la frontière du réel (STARGATE SG1)

11)   Le jeune homme consulta le tableau des trains, puis sa montre, et soupira.

- Daniel, répéta le jeune archéologue. "Le gamin s'appelait Daniel, Jack."


Un café au parfum d'étoiles (STARGATE SG1)


12)   Il est déjà tard, ce soir-là, quand le général Hammond trouve enfin le temps de monter à l'infirmerie.

La lumière s'éteint doucement dans les couloirs du SGC, tandis que la bulle de l'infirmerie demeure paisible.


Juste ici (STARGATE SG1)

13)   Le soir tombait, nimbant la pièce froide d'une lueur dorée, quand les larmes de Tae-yeon se tarirent enfin.

Mais pendant quelques années encore, quand il se rendait à la morgue au cours d'une enquête, Tae-yeon s'arrêtait à l'accueil le temps d'accepter un bonbon à la menthe.


Au bout du couloir (VAMPIRE PROSECUTOR)

14)   La procureur Yoo Jung-In détestait attendre pour traverser au passage piéton, mais le boulevard était trop large et trop dangereux à cette heure-ci pour qu'elle se risque à essayer de passer entre deux voitures.

Derrière elle, le feu passa au rouge de nouveau et le flot de voitures se remit à couler, presque flou, entre les deux trottoirs.


De l'autre côté de la route (VAMPIRE PROSECUTOR)

15)   La nuit était glaciale. Dans le ciel d'un noir profond, les étoiles brillaient très loin, parfaitement nettes.

Les deux ambulances roulèrent jusqu'au bout de la rue l'une derrière l'autre, puis se séparèrent au croisement.

Dans le feu de l'action (VAMPIRE PROSECUTOR x SPECIAL AFFAIRS TEAM TEN)

16)   C'était la période où tombaient les averses éclairs, un rideau d'eau dans une vague de soleil, soudain, qui crépitait sur la rue.

Une goutte de pluie scintillait au bout d'un toit, comme une larme.


Ce vendredi (SPECIAL AFFAIRS TEAM TEN)

17)   Il en est des voyages comme de la vie. On sait  où ils nous mènent, mais on ne sait pas qui  les partageront.

L'homme passa la main par l'embrasure de la porte, laissant échapper les rires joyeux d'une famille attablée, et éteignit la lumière.

Le Lieur de Mémoires (SHERLOCK HOLMES)


18)   Le vieux détective était à bout de  souffle, les genoux douloureux, la sueur dégoulinant sur son large front ridé.

Ces traces de pas dans la neige étaient si petites, comme celles d'un enfant. Ou d'un ange.


Ce que vit Baek Do Shik (TEN)

19)   Le détective Hwang Soon-Bum savait que ça devait arriver un jour.

Pas de phrase de fin, cette histoire est en cours d'écriture.


Mauvais Sang (VAMPIRE PROSECUTOR)


20)   Harry se matérialisa derrière le bosquet d'arbres au milieu de la plaine baignée de lumière par le soleil de fin d'après-midi.

- Comment il s'appelait ?
- Albus. Albus Dumbledore.


Le secret que savait le petit soldat de plomb (HARRY POTTER)


21)   Ginny s'interrompit le temps d'ordonner à sa baguette de souffler de l'air chaud sur ses cheveux.

Harry cacha les larmes qui se remettaient à couler dans le pli du petit pyjama rayé de bleu et ferma les yeux, serrant son fils contre lui.
-Oui, murmura-t-il. "Oui."


Le Rêve (HARRY POTTER)

22)   Ginny poussa Ron et donna la tasse fumante à Harry.

La porte se referma doucement derrière elle et, dans le silence de la chambre, il n'y eut plus que deux rires étouffés, sans aucune amertume, sans aucun regret.


Les questions de Lily (HARRY POTTER)

23)   Ce fut le jour où Ginny décréta que le petit dragon en peluche avait assez vécu et qu'il était temps de le mettre à la poubelle.

Un cœur pur comme celui d'un enfant. Un cœur de dragon.


Noir comme Neige (HARRY POTTER)

24)   Albus donna un bout de viande à la chouette blanche posée sur son épaule.

Le vent emportait une nuée de pétales blancs dans la nuit, parsemant de flocons légers la plaine paisible, comme si la neige tombait au printemps.

Clair comme Nuit (HARRY POTTER)

25)   - Idiot, idiot, idiot, scandent les enfants dans la rue boueuse.

Arthur sait, maintenant, ce que signifie ce sourire depuis le début.
Il est rentré à la maison.


Le Prince & L'Idiot (MERLIN)

Conclusion :
Ah-ha, je suis vraiment incorrigible. Je retrouve en plein milieu des phares mon goût pour les ombres et lumières, les saisons-ambiances et les petits détails ridicules, le choc des débuts et la douceur des fins. Bref, pour tourner ça de façon positive, je dirais que les ficelles marchent quel que soit le fandom, donc, mais j'aurais peur d'être accusée de manquer d'originalité...

En tout cas, je comprends mieux pourquoi mes lecteurs suivent mon écriture plus que les fandoms - au risque parfois de se retrouver en terrain complètement inconnu : je suis hyper flattée mais un peu paniquée pour eux à chaque fois... - ils sont en fait toujours "chez maman" et connaissent mes tics, savent quand est-ce qu'ils vont pleurer et partir en "awww cro choupi". Je suppose qu'ils doivent aussi les aimer, du coup.

Bon, au boulot. Et la prochaine fois, tâchons d'éviter de parler de pluie ou de lumière, quand même. Juste pour une fois.

Et ce ne serait pas mal non plus de continuer à travailler cette nouveauté de la "montagne russe" : le coup au coeur du lecteur habitué comme dans "le Prince & l'Idiot" où les reviewers ont dit qu'ils étaient constamment assis sur le bord de leur siège à ne pas savoir si le prochain chapitre allait les tuer ou les emmailloter de douceur...

On dirait que j'ai progressé un peu en route, quand même...
 :king_right:










« Modifié: 14 juillet 2015 à 15:19:01 par Listelia »
"C'était un rêveur. Un conteur. Un gribouilleur plein d'imagination. P't'être qu'il aurait fait un bon écrivain."
(Shigeharu, Ciel de Lion, Ed. Dynamots)

Hors ligne Reimusha

  • Croque-mythaine
  • Reviewers
  • Prix Femina
  • ******
  • Messages: 1594
  • Popularité: +72/-30
  • Sexe: Femme
  • Not bad for a human
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #28 le: 17 juillet 2015 à 06:20:43 »
C’est un bel exercice qui me donne envie d’essayer moi aussi. Par contre, je n’ai pas 25 fics, loin s’en faut ! Et elles ne sont pas toutes terminées, la honte !
Alors pour certaines, les plus longues, j’ai mis deux chapitres (et même plus pour Abîmes), quand je le pouvais, le premier chapitre et le chapitre final (ou en tout cas le dernier rédigé).
Elles sont classées par ordre d'ancienneté. Quand je pense que la première date de 1994 ! ^^

Let’s play !

1 - La jeune fille se réveilla en sursaut, le visage couvert de sueur. (Who cares ? – NOES)

2 - « Bon sang, Numéro Un, murmura Picard entre ses dents, ces cardassiens finiront par avoir raison de ma santé mentale ! Quand daigneront-ils enfin communiquer les raisons ou les enjeux de leurs soi-disant négociations avec la Fédération ? » (Vae Victis, prologue – Star Trek TNG)

3 - Gul Evek contemplait le corps sans vie de son ancien rival, un sourire de contentement aux lèvres. (Vae Victis, épilogue – Star Trek TNG)

4 - Le capitaine Benjamin Sisko se leva de son fauteuil et alla contempler les étoiles à travers la baie vitrée de son bureau. (Némésis, prologue – Star Trek DS9)

5 - Caché par sa vitrine, Garak regardait la procession des cardassiens regagner le quai d'embarquement, tête basse. (Némésis, chapitre 4 – Star Trek DS9)

6 - La pièce sombre était plongée dans le silence le plus total. (Moment volé – Star Trek DS9)

7 - Avec un sourire cruel, le vieil homme frôla l’armure endommagée. (Résurrection – Blood Omen : Legacy of Kain)

8 - La chaufferie. (Abîmes – NOES)

9 - « Bouoah ! » (Grumly, l’ours qui prévient quand on a raté sa potion – Harry Potter)

10 - La course m’épuisait et j’entendais mon souffle se faire plus bruyant et plus rauque à chaque inspiration. (Le Crépuscule des aigles, prologue – Hellboy)

11 - Je récupérai étonnamment vite. (Le Crépuscule des aigles, chapitre 7 – Hellboy)

9 - Comme un chien bien dressé, VanCleef lui rapporta la ceinture poisseuse de sang. (Yūrei, prologue - Hard Target)

10 - Iseult regarda son reflet dans le miroir et l’approuva d’un léger hochement de tête.  (Yūrei, chapitre 6 - Hard Target)

11 - Freezer contemplait l'homme étendu à ses pieds. (Icy – DragonBall Z)

12 - Aeon gara sa voiture à la place qui lui était réservée dans le parking souterrain. (Abîmes, chapitre 6 – NOES)

13 - Désœuvré, le garçon regarda ses mains. (Abîmes, chapitre 12 – NOES)

14 - Emporté par la colère, il lui avait éclaté la tête sur le mur un nombre incalculable de fois. (Abîmes, chapitre 18 – NOES)

15 - Krueger baissa le menton et écarta les pieds pour s’assurer une meilleure stabilité. (Abîmes, chapitre 24 – NOES)

16 - Le hall de l’Hyperion est calme ce soir. (Just Married – Angel)

17 - « Pablo ! Qu’est-ce que c’est que ce cocktail ?! (Potentielle – Angel)

18 - Il cligna des yeux, plusieurs fois. (Jorel Otal, chapitre 1 – The Blacklist)

19 - La lumière de sa chambre était allumée. (Jorel Otal, chapitre final – The Blacklist)

20 - « Une maison hantée ? » (Poveglia Island, chapitre 1 – The Blacklist)

21 - Vous refermez la porte sous le nez de Reddington qui vous sourit d’un air entendu. (Poveglia Island, chapitre 5 – The Blacklist)

22 - Elizabeth ferme enfin les yeux et s’endort paisiblement sous l’effet du sédatif que vous lui avez injecté. (Poveglia Island, chapitre final – The Blacklist)

23 - Il regardait distraitement le paysage défiler devant ses yeux, s'abandonnant au spectacle envoûtant des flots immobiles du Bayou. (Libertango, chapitre 1 – The Blacklist)

24 - Elizabeth cilla et tourna la tête, ses yeux cherchant un point d’ancrage dans le bureau moderne et design de l’avocat. (Libertango, chapitre 4 – The Blacklist)

25 - « Il fait froid, non ? » (Malleus Maleficarum – Dr Who)

Alors… première constatation, que de fics non achevées ! Ça file le tournis… La procrastination a de beaux jours devant elle. Même si je me suis largement améliorée depuis un an ! ^^
Je démarre souvent mes fics et mes chapitres par une phrase de description plus ou moins longue qui situe les personnages, soit dans le lieu, soit dans l’action. J’imagine que ça doit être ma façon à moi d’immerger tout de suite le lecteur dans l’ambiance. Il débarque dans une histoire qui ne l’a pas attendu pour démarrer.
Il m’arrive également de débuter par un dialogue court, un peu banal, souvent une question (parfois sans réponse, d’ailleurs, qu’elle soit rhétorique ou que les autres persos n’aient pas envie d’y répondre) qui est sensée interpeller le lecteur.

C'est fou comme nos petites manies et autres travers ressortent bien quand on les pointe du doigt...  :siffle:


No tears, please. It's a waste of good suffering.
Pinhead - Hellraiser

Hors ligne Astyron

  • Archimestre
  • Dissertation
  • **
  • Messages: 101
  • Popularité: +4/-0
  • Sexe: Homme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #29 le: 17 juillet 2015 à 07:56:01 »
Alors comme Reimusha, je n'ai pas 25 fics, et beaucoup de brouillons et de projets en cours (beaucoup de Game of Thrones pour ce site veuillez m'en excuser). Mais je voudrais quand même participer ! Il n'y a aucun classement dans cette liste parce que je suis trop flemmard pour faire un ordre. Mais comme certaines fanfic sont en chantier pour le site, j'espère faire effet teaser !

Allons-y !

1) Des jours que ser Selwyk Paege et ses hommes chevauchaient dans le nord du Conflans, traversant les différents affluents de la Ruffurque et de la Bleufurque à gué, par bacs ou sur ponts. (Le Chevalier à la Licorne - Game of Thrones)

2) Le seau de bois plongea dans l'eau dans un grand plouf retentissant répercuté en échos par la paroi pierreuse du puits. (De Fer et d'Acier - Game of Thrones)

3) Le vaisseau hyrkanien fendait les flots noirs de la mer déchaînée. (La Déesse Stygienne, En pleine tempête - Conan le Barbare)

4) Conan ne sut pas combien de temps il avait dormi, son sommeil avait été comme une sorte de précipice sans fond dans lequel il était tombé sans retenu, ses muscles s'étaient délassés et la fougue de la bataille avait disparu pour laisser place à une torpeur soudaine. (La Déesse Stygienne, La Couronne d'Ishtar - Conan le Barbare)

5) Elle poussa un long et profond gémissement, teinté d'un rire, lorsqu'enfin elle atteignit le plaisir. (Titre inconnu - Aelys - Game of Thrones)

6) L'image avait choqué des millions de téléspectateurs, et avait probablement soulagé une bonne partie d'entre eux. (The Time They are a Changin', Dallas - Assassin's Creed)

7) Tyler se réveilla dans sa chambre, il hésita un instant avant de reconnaître l’endroit, il s’agissait d’une ancienne cellule de moine. (The Time They are a Changin', Cherchez la Femme - Assassin's Creed)

8) Comme tous les matins, Jaime Lannister déjeuna copieusement dans la tour de la Blanche Épée. (Brûlez-les Tous ! - Game of Thrones)


Voila il n'y en a que 8 malheureusement je n'en ai pas encore un nombre conséquent. J'ai écrit d'autres choses qui ne sont pas des fanfictions.

En les relisant je pense que j'ai la manie de commencer par une action anodine, ou une illustration contextuelle. Mais il semble que ce soit dans Dallas que je m'éloigne de ça en lançant cette phrase d'introduction qui met plutôt en place une impression émotionnelle. Je mets ça sur le compte que j'avais pensé cette fic inachevée comme un polar où les Assassins entraient en collusion avec le monde politique américain, le FBI, la CIA et la mafia.

Néanmoins j'ai vraiment l'impression d'avoir évolué dans mon écriture vers une forme plus élégante (ce n'est que mon avis).
« Modifié: 17 juillet 2015 à 08:01:15 par Astyron »
"Le canon tu respecteras."

Hors ligne DragonaChainsaw

  • Drake Chainsaw
  • Trilogie
  • ****
  • Messages: 690
  • Popularité: +13/-0
  • Sexe: Femme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #30 le: 17 juillet 2015 à 09:57:38 »
A moi.

1) Je sais, je sais. (Les Tueurs de mes rêves, chapitre 1)

2) "Bon, et à part ça ?" (Les Tueurs de mes rêves, chapitre 3)

3) 21h12. (L'affiche et la photo, OS)

4) D'aussi loin qu'elle s'en souvenait, on avait toujours dit à Sam qu'elle roulait trop vite. (La Botte secrète, chapitre 1)

5) Son répit fut de courte durée. (La Botte secrète, chapitre 2)

6) Grete se frictionna les bras sous le souffle glacial des montagnes, seulement vêtue d'une robe verte au décolleté plongeant, qui laissait ses frêles épaules nues, à la merci de la morsure de l'hiver. (Patronne, OS)

7) Sam passa une très dure nuit. (La Botte secrète, chapitre 3)

8) Mes cuisses me brûlaient. (Les Tueurs de mes rêves, chapitre 12)

9) Les neuf mercenaires de la RED se mirent à table à midi pile, bien avant leur nouvelle collègue, probablement occupée à autre chose, et commencèrent à manger sans attendre, affamés par les efforts fournis ce matin-là. (La Botte secrète, chapitre 4)

10) Sept semaines. (La Botte secrète, chapitre 5)

Bon, sans forcément aller jusqu'à vingt-cinq phrases, comme ça devient un peu répétitif, et comme j'ai un peu la flemme de sortir mes fics originales, on peut déjà remarquer une chose : j'aime bien commencer par une phrase très courte... voire même, pas de phrase du tout.^^ Je n'avais jamais vraiment fait attention à ça. Parfois, c'est un peu plus long, mais cela me semble plutôt rare. J'entre tout de suite dans le vif du sujet, en fait.^^ Parfois, je commence par un dialogue ; parfois, non. En tout cas, mes entrées en matière sont généralement plutôt rapides. C'est même un peu brutal.^^

Hors ligne OldGirlNoraArlani

  • Knower of nothing
  • Correcteurs
  • Prix des lecteurs
  • ********
  • Messages: 1014
  • Popularité: +48/-35
  • Sexe: Femme
  • You know nothing, Jon Snow
    • http://alorrai.wix.com/noraarlani
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #31 le: 17 juillet 2015 à 10:13:44 »
Bon allez, je vais le faire aussi ce jeu !
Mais pas moyen de ratisser 25 fics à ce stade de ma production non plus. Donc moi pour moi aussi certaines fics seront citées plusieurs fois. Là je les donne par ordre d'écriture.
Notez que certaines histoires ne sont pas publiées ici.
Pour ceux qui ne supportent pas Doctor Who  : pardon.  :withstupid:
Alors on a :


1. Comment tout cela a-t-il commencé ? - (Le vertex de Nessos / Mythologie grecque)

2. Viens t'en sous les portiques avec moi, ma guerrière ! - (Faune éthique pour aphone amazone / Mythologie grecque… et banlieusarde)

3. Enfin tranquille… - (Le Mystère des Lapins-Tonnerre / Doctor Who)

4. L'atmosphère était feutrée et la lumière tamisée dans la salle du palace où le Docteur se trouvait. - (From Vegas with love – partie 1 / Doctor Who)

5. J'en peux plus, j'y retourne ! - (From Vegas with love – partie 2 / Doctor Who)

6. Jack Harkness sentait ses yeux le piquer. - (From Vegas with love – partie 3 / Doctor Who)

7. 38e jour de ma captivité avec les bipèdes demeurés… - (Le journal de Myfanwy / Torchwood)

8. D'abord, il y avait eu comme un petit bruit discret. - (Allons sauver le Corsaire – chap 1 / Doctor Who)

9. Rien n'aurait pu lui permettre de prédire, à un quelconque moment, qu'il allait se retrouver dans une situation aussi ridicule ! - (Allons sauver le Corsaire – chap 5 / Doctor Who)

10. Bon, tu le prends ce ticket, mon chou ? - (Règles et principes de base du Grand Jeu de Duane / Doctor Who)

11. Il était adossé à couvert, dans le recoin d'une ruelle, en face de la plus clinquante boîte de nuit de Greenville. - (Spike, Into the light – chap 1 / Buffy contre les vampires)

12. A l'aide ! Police ! - (Spike, Into the light – chap 2 / Buffy contre les vampires)

13. Il sauta par-dessus une palissade en bois et sa semelle émit une protestation ignoble et mouillée. - (Spike, Into the light – chap 3 / Buffy contre les vampires)

14. Les stores de bois baissés filtraient la lumière. - (Ce qui reste de moi – chap 1 / Doctor Who)

15. Aussi étrange que cela pouvait paraître, les Velquashis du 51e siècle ne savaient pas vraiment ce qu'était un karaoké. - (Ce qui reste de moi – chap 2 / Doctor Who)

16. Quand elle se glissa enfin près de lui au bout de longues et insupportables minutes d'hésitation, John retint un profond soupir de bonheur et d'exaspération mêlés. - (Ce qui reste de moi – chap 6 / Doctor Who)

17. D'un geste brusque, il remonta la fermeture éclair de sa parka très haut sous son menton, lui enfonça le bonnet jusqu'aux yeux, et pour faire bonne mesure, enrubanna son cou encore exposé dans une invraisemblable écharpe multicolore qui sentait un peu le moisi. - (Les neiges sanglantes de Meltomène – chap 1 / Doctor Who)

18. Pendant un tout petit instant, les émotions neuves et aiguës du Docteur se rappelèrent très brutalement à son bon souvenir. - (Les neiges sanglantes de Meltomène – chap 4 / Doctor Who)

19. La douleur innervait tous ses membres. - (La petite voleuse de cookies – partie 1 / Doctor Who)

20. Il se tordit une nouvelle fois le pied et laissa échapper une bordée de jurons. - (La petite voleuse de cookies – partie 2 / Doctor Who)



Bon, je crois que c'est officiel. J'aime démarrer plutôt court (à une notable exception près, mais c'était volontaire).
Il y a de la question, de l'interjection, souvent un descriptif factuel et un peu clinique d'un état de fait (pas trop de "sentiment / pensée / paysage intérieur").
Dans l'idéal, j'aimerais piquer la curiosité et je pense que j'y arrive d'autant mieux (?) que la formule est lapidaire.
Sinon, j’essaie d'entrer par effet comique d'associations, choc de vocabulaire (bipèdes demeurés - semelle à protestation "ignoble et mouillée" - Velquashis, 51e siècle et... karaoké...) ou d'accumulation avec la phrase plus longue à en perdre le souffle du point 17.

D'une certaine façon, je pense que tout ça se résume plus ou moins dans l'intention, à l'espoir de faire tour à tour "perché, punchy ou piquant".
Pourtant là, tout rassemblé, ça fait plutôt "martelé" ? Et j'en suis moins contente...  :-\

OldGirl
The road so far... Carry on my wayward sons, there'll be peace when you are done. Lay your weary heads to rest, don't you cry no more.
Saison 12 verrouillée et enclenchée.

En ligne AuBe in Arcadia

  • Capitaine
  • Membres d'honneur
  • Prix des lecteurs
  • *****
  • Messages: 970
  • Popularité: +29/-2
  • Sexe: Femme
  • Et in Arcadia ego
    • inarcadia.free.fr
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #32 le: 17 juillet 2015 à 11:13:05 »
Bon ben puisque le topic est remonté, allons-y. J'en profite d'ailleurs pour recommander "Un café au parfum d'étoiles" de Listelia, un petit texte poétique tout mignon tout plein qu'il est bien.

En revanche, j'ai un peu le problème inverse, moi... (oui, même en ayant déjà répondu au topic). Du coup, je vous ai listé les textes dans l'ordre décroissant de longueur, ce qui exclut donc une bonne douzaine de petits trucs de moins de 2000 mots.
Et s'il fallait en tirer une tendance, je dirais que je commence plus souvent par du dialogue qu'avant. Sinon pour le reste, y'a pas trop de règle. A part qu'il s'agit toujours du même fandom, encore, et encore, et encore...

1- Eternal Captain (51 000 mots)
— J'ai entendu dire que vous recrutiez !

2- My Little Arcadia : Piracy is magic (35 000 mots, en cours)
— Lydia ! Lydia, il faut rentrer maintenant !

3- Illusions (22 000 mots)
La douleur le réveilla.

4- Illusions 2 (13 000 mots)
La guerre semblait durer depuis toujours.

5- Illusions 3 (12 000 mots)
« Oui, je sais, moi aussi j'aimerais le voir plus souvent. »

6- Points de vue (10 000 mots)
Ignorant aussi bien les panneaux d'interdiction de circuler que les regards furibonds des promeneurs, le glisseur s'avança sur la digue et slaloma entre les piétons jusqu'à la plage, où il stoppa dans un crissement de freins.
(même si je ne sais pas trop quoi mettre comme première phrase pour celui-là, étant donné qu'il a un pseudo-prologue et une accroche spatio-temporelle avant ça)

7- Ici et maintenant (7000 mots)
— Mimee ? Mimee, attends !

8- Le barman, le pirate et les salamandres (6000 mots)
Le Metal Bloody Saloon vivait ses derniers instants.

9- Comme un parfum dans l'air (5000 mots)
— Ça ne me concerne pas.

10- Un officier si prometteur (5000 mots)
— Par ici, commandant.

11- Le barman, les pirates et un marécage, la nuit (4700 mots)
— Quelqu'un peut me dire pourquoi je patauge dans la vase avant même qu'il ne fasse jour ?
(avec toutefois un pseudo-prologue)

12- Le barman, le pirate et un bol de chocolat chaud (4000 mots)
— C'est par ici.
(idem, avec pseudo-prologue)

13- Le barman, les pirates et un ours en peluche (4000 mots)
Le sol tremblait.

14- Simple curiosité scientifique (3800 mots en 3 OS, qui ont la particularité de tous commencer par la même phrase)
Ce qui était certain en tout cas, c'était qu'ils avaient trop bu.

15- Le barman, le pirate, des armes radioactives et la barbe à papa (3300 mots)
— Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?

16- Jamais ne reviendra (3300 mots)
— Sors de là et vite, sale pirate !

17- Le barman, le pirate et une petite explosion (3000 mots)
— Il a fait quoi ?

18- Le barman, le pirate et le phénix (3000 mots)
Il fallait se rendre à l'évidence : ils perdaient.
(et il y a aussi un pseudo-prologue sur celle-là)

19- Hyperexponentielle facteur neuf (3000 mots)
Blanc.

20- Sa définition du bonheur (2600 mots)
Ce devait être ce soir.

21- La légende (2100 mots)
Il était mort au moment même où le générateur de matière noire libéra toute sa puissance.

22- Consultation sans rendez-vous (2100 mots)
Le capitaine Harlock s'était réveillé avec la désagréable sensation de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit, ce qui était probablement assez proche de la vérité s'il en jugeait par le champ de bataille qu'était son lit.

23- L'ombre du héros (2100 mots)
La rencontre était peut-être fortuite, ou bien quelqu'un s'était amusé à donner un petit coup de pouce au destin.

24- Chocolarcadia (12000 mots sur 6 chapitres, tous indépendants. Je vous mets les deux premiers, qui sont aussi les deux plus longs 2700 et 2100 mots respectivement)
- Le Metal Bloody Saloon nouvellement ouvert sur cette planète se situait au fond d'une ruelle sordide.
et donc 25- L'Arcadia ne s'endormait jamais vraiment tout à fait.
"Un des gars des arrière-cuisines m'a appris que toutes les toilettes de l'étage tesseractique se sont changées en moutons hier. J'aimerais bien voir ça."
Allez les mages ! Pratchett


Hors ligne KatSou

  • Nouvelle
  • **
  • Messages: 191
  • Popularité: +14/-0
  • Sexe: Femme
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #33 le: 18 juillet 2015 à 11:34:47 »
Oulah ! 25 fics ? Je ne suis pas aussi productive, moi ! Enfin, je ne désespère pas, cela dit. En attendant, il va falloir racler les fonds de tiroirs. Du coup, je vais piocher dans mes vieilleries honteuses et ma fic en cours. Du plus ancien au plus récent.

1) "En vérité, Pip, tu es insupportable !"
(Bulles de savon et jus d'abricot, Le Seigneur des Anneaux)

2) La nuit était tombée, apportant avec elle une pluie froide et battante comme pour décourager les quatre petits voyageurs désireux de rentrer enfin au pays.
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 1)

3) On dit qu’aux heures les plus sombres succèdent toujours les plus heureux instants.
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 2)

4) La chute inattendue fit échapper un cri de surprise au jeune Hobbit alors qu’il tombait en avant, réceptionné par un sol boueux.
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 3)

5) "Aïe !"
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 4)

6) Ils se redressèrent vivement comme foudroyés, dépourvus de cette impression de brumaille intellectuelle qui suit habituellement le réveil.
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 5)

7) "Il faut un linge pour compresser la blessure !"
(Shadow Run, Le Seigneur des Anneaux, Chap. 6)

8) Voilà qui gratte, voilà qui picote et qui chatouille !
(Conte et Fleurette, Le Seigneur des Anneaux)

9) Nilo Ricci faisait tourner consciencieusement dans sa bouche la cuillère débordante de purée d’abricots au sucre de canne.
(Œil pour œil, Prison Break, Chap. 1)

10) Durant la fouille coutumière qui le retenait dans l’antichambre qui menait à la salle des visites, John se préparait à la rencontre qu’il attendait.
(Œil pour œil, Prison Break, Chap.2)

11) Theodore contempla les pattes de mouches, griffonnées en hâte sur un post-it collé sur la monture de son lit, d’un air pour le moins circonspect.
(Surprise, Prison Break, 1)

12) La tension montait de plus belle dans la chair de T-Bag à mesure qu’il découvrait la mise en scène de ce ridicule conciliabule, calibrée au poil de matuche pour ses beaux yeux bruns.
(Surprise, Prison Break, 2)

13) Un arbre.
(Douglas Pines, Twin Peaks)

15) "Fais-moi un câlin !"
(Sous les joyeuses divines, Fred Vargas)

16) Richard Valence, juriste inflexible et placide au regard d’acier, gardait depuis quelques minutes les yeux accrochés aux petits bras noueux d’un être biscornu qu’il s’attendait nullement à retrouver ici.
(Ca en dit long, Fred Vargas)

17) La nuit noire et glaciale avait gagné tout le Royaume d’Hyrule, et rare étaient les âmes qui osaient encore s’aventurer au dehors durant les heures sombres.
(La Sauterelle et le Papillon, The Legend of Zelda)

18) "Sais-tu comme ta peau sucrée m'a manquée ces derniers jours ?"
(Coeur au ventre, the Legend of Zelda, Chap 1)

19) Il fallait compter en moyenne une heure de trajet à cheval depuis le village du Moulin de Forge jusqu'à l'est de la plaine.
(Coeur au ventre, the Legend of Zelda, Chap 2)

20) Le capitaine de la garde galopait à vive allure entre les façades escarpées, tandis que le soir tombait doucement sur le Royaume d'Hyrule.
(Coeur au ventre, the Legend of Zelda, Chap 3)

21) La Cave n'était pas un lieu bien difficile à trouver en raison des rires graveleux, des effluves de bière et des crachats de musique étouffée qu'elle diffusait généreusement autour d'elle.
(Coeur au ventre, the Legend of Zelda, Chap 4)

22) Link pressa le pas tandis que la nuit froide pesait sur les plateaux des Gorges de Cocorico.
(Coeur au ventre, the Legend of Zelda, Chap 6)

Moui... je m'arrête au numéro 22, moi. Eh béh, on fait ce qu'on peut, hein ! :P D'autant que la dernière fic citée est encore en plein chantier.

Pour la petite auto-analyse, je vois que je peux aussi bien commencer par du dialogue ou de la narration. Dans le second cas, j'ai tendance à poser directement un contexte visuel (il fait nuit, une pièce sombre... j'aime bien la nuit qui tombe, apparemment :-\) ou la mise en scène directe d'un personnage. De manière générale, je n'aime pas laisser le lecteur dans le flou total. Je veux qu'il ait une vision du contexte pour se situer dans le temps et l'espace. Et ... Je ne sais pas quoi ajouter d'autre. ^^ Je n'arrive pas à voir s'il y a une évolution dans le temps.

... Mais sinon, c'est quoi mon problème avec la nuit qui tombe ?   |-|

EDIT : Ah si ! Une petite remarque amusante : on pourrait presque croire que les 7 premières citations s'enchaînent comme une histoire !  :laughingsmiley:
« Modifié: 18 juillet 2015 à 11:47:09 par KatSou »

En ligne AuBe in Arcadia

  • Capitaine
  • Membres d'honneur
  • Prix des lecteurs
  • *****
  • Messages: 970
  • Popularité: +29/-2
  • Sexe: Femme
  • Et in Arcadia ego
    • inarcadia.free.fr
Re : Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #34 le: 12 septembre 2017 à 11:19:17 »
L'évocation par Oldie des résumés qui ont toujours tendance à s'écrire au présent m'a rappelé ce topic. Du coup, je me suis fait une troisième session (et j'ai mis les deux précédentes en quote, mais c'est juste pour ne pas faire de redite).
Je pense que je peux finir par dégager des schémas identiques. Je vais y réfléchir. Et essayer de trouver un moyen d'y remédier.

1. — Déviez toute la puissance disponible vers les boucliers !
2. — Nous n’aurions pas dû revenir ici.
3. Jack O’Neill se demandait s’il n’aurait pas mieux fait de rester au SG-C préparer la mission du lendemain.
4. — … et cette statuette que SG-5 a ramené de P8A-29C présente des similitudes avec la culture aztèque.
5. — La même chose, Joey !
6. Il pleuvait.
7. [Initialisation programme]
8. — Voyous ! Revenez !
9. — Capitaine !… Capitaine, non !
10. J’ai assisté au décollage.
11. C’était un simple lac cerné de sommets enneigés.
12. Le gouverneur leur avait donné rendez-vous dans les jardins de son palais.
13. … Il ne l’avait pas reconnue.
14. Cela avait commencé par la rixe au fond de la salle.
15. L’Aranui n’était pas ce qu’on pouvait appeler « un croiseur de luxe », mais il offrait tout de même à ses passagers des prestations bien au delà de ce que pouvaient proposer les lignes régulières bon marché.
16. Les pirates étaient arrivés en début de soirée, avant même que le bar n’ait commencé à se remplir.
17. Le problème avec les néo-humains, c’était qu’ils étaient généralement dangereux.
18. Planète Tehujin, quadrant Pegasus, 1304 (heure locale).
19. Il se demanderait toujours comment il avait pu en arriver là.
20. Le ciel était dégagé et, malgré les bourrasques qui agitaient la navette, le trajet entre le spatioport et la zone d'entraînement se passa sans encombres.
21. Ce jour-là, j’aurais dû regagner directement la forteresse plutôt que de m’attarder.
22. — Rendez-vous maintenant, ou je fais donner l’assaut !"
23. Il flottait dans l'air un parfum d'ozone
24. Dans un grondement, le dernier vaisseau s’arracha à l’atmosphère artificielle du planétoïde.
25. — Sale gosse ! Où est-il encore passé ?

1. — J'ai entendu dire que vous recrutiez !
2. — Lydia ! Lydia, il faut rentrer maintenant !
3. La douleur le réveilla.
4. La guerre semblait durer depuis toujours.
5. « Oui, je sais, moi aussi j'aimerais le voir plus souvent. »
6. Ignorant aussi bien les panneaux d'interdiction de circuler que les regards furibonds des promeneurs, le glisseur s'avança sur la digue et slaloma entre les piétons jusqu'à la plage, où il stoppa dans un crissement de freins.
7. — Mimee ? Mimee, attends !
8. Le Metal Bloody Saloon vivait ses derniers instants.
9. — Ça ne me concerne pas.
10. — Par ici, commandant.
11. — Quelqu'un peut me dire pourquoi je patauge dans la vase avant même qu'il ne fasse jour ?
12. — C'est par ici.
13. Le sol tremblait.
14. Ce qui était certain en tout cas, c'était qu'ils avaient trop bu.
15- — Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?
16- — Sors de là et vite, sale pirate !
17- — Il a fait quoi ?
18- Il fallait se rendre à l'évidence : ils perdaient.
19- Blanc.
20- Ce devait être ce soir.
21- Il était mort au moment même où le générateur de matière noire libéra toute sa puissance.
22- Le capitaine Harlock s'était réveillé avec la désagréable sensation de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit, ce qui était probablement assez proche de la vérité s'il en jugeait par le champ de bataille qu'était son lit.
23- La rencontre était peut-être fortuite, ou bien quelqu'un s'était amusé à donner un petit coup de pouce au destin.
24- Le Metal Bloody Saloon nouvellement ouvert sur cette planète se situait au fond d'une ruelle sordide.
25- L'Arcadia ne s'endormait jamais vraiment tout à fait.

1. Tout avait commencé par un drame.
2. « Harlock. Au secours. »
3. Le système planétaire Hépa-Vitt Mg 031, plus communément appelé H31, se situait à la croisée des routes galactiques qui reliaient la Terre, la Ceinture des Pléiades et le Consortium Marchand.
4. — J'espère que vous avez une bonne explication.
5. Une minute.
6. Personne ne savait comment la situation avait pu dégénérer à ce point.
7. « Ça ne pouvait pas tomber plus mal, capitaine. »
8. Le dernier méandre du chemin révélait un îlot de verdure oublié.
9. Il est des histoires qui ne se racontent pas.
10. Elle s'appelait Astéria.
11. La première vague était passée inaperçue.
12. La nuit s'annonçait rude.
13. Le Metal Bloody Saloon n'était surveillé que depuis une journée lorsque le barman s'était décidé à agir.
14. En contrebas, les vagues éclataient sur les rochers avec fracas.
15. L'astroport désert était écrasé de soleil.
16. — Non, c'est stupide.
17. Ce n'était pas simplement « encore une de vos phases où il faut éviter de vous croiser, capitaine » : pour lui, certaines périodes de l'année étaient plus difficiles à traverser, voilà tout.
18. — Il s'appelle Yama.
19. — Croiseurs ennemis en approche !
20. La situation avait commencé à se dégrader au moment où il avait exposé son plan d'action à Marina.
21. Qui suis-je ?
22. Contrairement à ce que l'on pouvait penser de prime abord, les incarnations successives du Metal Bloody Saloon n'apparaissaient pas toujours dans les quartiers les plus mal famés d'astroports perdus au milieu de nulle part.
23. — Lydia ? Mais... Qu'est-ce que tu fais ?
24. Le capitaine Harlock était face à un dilemme.
25. Ils avaient été pris de court.
"Un des gars des arrière-cuisines m'a appris que toutes les toilettes de l'étage tesseractique se sont changées en moutons hier. J'aimerais bien voir ça."
Allez les mages ! Pratchett


Hors ligne Euphemiawammy

  • Commentatrice un peu cynique
  • Dissertation
  • **
  • Messages: 90
  • Popularité: +4/-2
  • Sexe: Femme
  • Tête en l'air, jamais à l'heure
Re : Petit exercice pour les auteurs
« Réponse #35 le: 12 septembre 2017 à 22:25:53 »
Bonjour!

Ce jeu me semble intéressant... Je crois que je vais m'y mettre aussi. Sauf que je n'écris pas autant, même en rassemblant tous les chapitres de mes fanfictions, il ne pourront pas atteindre vingt-cinq. Mais bon... Je vais quand même essayer et voir ce que ça va donner.

1. -Je vous souhaite la bienvenue dans notre humble demeure.
Déclarations 1ère partie, Kuroko's Basket.

2.-Merci pour tes encouragements Milly, ça me fait vraiment plaisir, dit-elle ironiquement.
Déclarations 2ème partie, Kuroko's Basket.

3. -Vous m'embarrassez les filles... déclara Kaguya, gênée par les regards que lui lançaient ses amies.
Déclarations 3ème partie, Kuroko's Basket.

4. -Saradaaaaa!!!
Le père et sa fille, Naruto.

5. Lorsque Mebuki m'a appelé pour m'informer de la disparition de Sarada, j'ai ressenti comme une douleur poignante dans mon coeur.
Le père et sa fille, Naruto.

6. L'homme assis devant nous ne parlait pas non plus. Il ne faisait que nous observer... enfin, il m'observait...
Le père et sa fille, Naruto.

7. -Alors je vais te dire tout ce que je sais sur Sakura Haruno. Aujourd'hui, tu sauras quel genre de femme était ta mère...
Le père et sa fille, Naruto.

8. Je suppose que je dois rester ici jusqu'au dimanche... Conclus-je timidement.
Le père et sa fille, Naruto.

9. Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis que la vérité avait éclaté au grand jour, et l'ordre avait été donné que nul ne laisse Karin s'approcher de la résidence des Uchiwa.
Le père et sa fille, Naruto.

10. Aujourd'hui, je me suis enfin décidé à pénétrer dans sa chambre depuis qu'on y a découvert son corps sans vie.
Douloureuse existence ou le journal intime, Fairy Tail.

 11. Je suis vraiment désolée Sakura, le restaurant a fait faillite et on est obligé de le fermer momentanément.
La femme de ménage, Naruto.

12. Je dois être maudite... Oui c'est ça, je suis maudite.
La femme de ménage, Naruto.

13.-Pardon?
La femme de ménage, Naruto.

14. "Party girls don't get hurt, can't fell anything
  When will i learn, i push it down push it down.
   Song-fic "on for tonight", Nana.

15. Le ciel était bleu, et une douce chaleur se propageait déjà en ce premier jour du mois d'Avril.
Une petite et mauvaise surprise, Saint Seiya.

16. Qu'il fait beau aujourd'hui !!!
Another Hinata Hyuga, Naruto.

17. Quelle journée... "mer...credi" aurait certainement ajouté cette rabat-joie de Sasha.
Another Hinata Hyuga, Naruto.

18. L'ambiance calme et paisible qui régnait dans le jardin fut rompue par la sonnerie de mon téléphone.
Another Hinata Hyuga, Naruto.

19. Assise sur mon lit, je pleurais silencieusement.
Another Hinata Hyuga, Naruto.

20. -Eh bien Hinata, tu veux t'amuser toute seule ?
Another Hinata Hyuga, Naruto.

21. Je relevais ma tête et je croisais deux beaux noirs qui appartenaient à un homme dont la beauté me coupa le souffle.
Another Hinata Hyuga, Naruto.

Voilà c'est tout! Je n'ai pas pu réunir vingt-cinq chapitres, mais cela ne me surprend pas trop. Certaines fics sont mises en hiatus et d'autres... presque abandonnées. Tiens, je viens de remarquer un truc: toutes ces fics ont à peu près une suite logique. C'est notamment le cas de" Petite et mauvaise surprise" et " Another Hinata Hyuga"; La femme de ménage ainsi que "Le père et sa fille". Quelle drôle de coïncidence !
« Modifié: 12 septembre 2017 à 22:33:34 par Euphemiawammy »
Physiquement, cet homme ressemblait plus à un serpent, non pas par sa morphologie, mais il avait ce quelque chose qui le rapprochait du reptile. Peut-être que c'était son côté dégoûtant qui, encore une fois, n'en valait pas la peine d'être expliqué de peur de choquer les âmes sensibles.
"L'énigme"